A votre santé !

A votre santé !
Nous répondons à toutes vos questions sur la santé des femmes

vendredi 6 juillet 2012

Les revenus des généralistes

Dans son rapport du mois de mai, le KCE a calculé ce que touchent les médecins hospitaliers, mais n'a pas abordé la rémunération des généralistes.

L'Absym a dès lors décidé de réaliser une estimation des revenus annuels des MG sur la base du rapport relatif aux dépenses de l’année 2011, afin de les pouvoir situer dans le classement parmi les autres spécialités.
"Il ressort de l’analyse globale que les dépenses de l’Inami pour la médecine générale ont progressé de 68,2 % en dix ans, et même de 80,61 % en douze ans (entre 2000 et 2011) : tandis que ce poste ne représentait encore que € 625,221 en 2000, il atteignait € 1.129,188 million en 2011, ce qui correspond à une augmentation moyenne et cumulative de 5,05 % par an. En tenant compte de l’inflation intervenue entre janvier 2000 et décembre 2011 (f = 0,7662, base 1996), l’augmentation réelle (à prix constants) des dépenses de l’Inami en médecine générale s’est élevée à 61,67 % au cours de cette période, ce qui correspond à une augmentation moyenne et cumulative de 4,09 % par an", révèle l'Absym dans un communiqué.


Et d'expliquer que pour calculer le revenu global des généralistes, il convient d’ajouter aux dépenses de l’Inami les tickets modérateurs perçus. En 2011, ceux-ci s’élevaient en moyenne à 20 % du montant des consultations et visites à domicile des généralistes, soit € 225,838 millions (20%*€ 1.129,188 million). Leurs activités dans le cadre de l’Inami ont donc rapporté cette année-là aux médecins de famille un total de € 1.354,026 millions.
D’après une étude réalisée fin mai 2012 par le Dr Pascal Meeus (Inami), la Belgique compte actuellement 12.228 médecins avec un profil Inami de médecine générale, correspondant à environ 8.200 équivalents temps plein (ETP).

"En couplant ces données, on peut évaluer les revenus annuels émanant d’activités de médecine générale dans le cadre de l’Inami à € 1.354,026 millions/8.200 = € 165.125 par généraliste ETP… soit un tiers de moins que ce que gagne en moyenne en une année un spécialiste hospitalier ETP d’après le rapport susmentionné du KCE. Il ressort en effet de l’annexe 18 dudit rapport que le revenu annuel moyen de ces prestataires (avant prélèvement des montants versés aux gestionnaires de l’établissement hospitalier et/ou du conseil médical) s’élève à € 244.959", poursuit le communiqué.

Suivant les chiffres tirés du calcul ci-dessus (pour les généralistes) et du rapport du KCE (pour les spécialistes hospitaliers), l'Absym conclut ainsi que seuls les neurologues gagnent actuellement moins pour un ETP que les généralistes, avec un revenu annuel moyen de € 157.536 vs € 165.125.
L’Absym rappelle toutefois qu'elle a œuvré ces dernières années avec succès à la revalorisation financière de la médecine générale : en douze ans, elle est parvenue à peu de chose près à doubler le montant des remboursements que l’Inami verse aux médecins de famille.
"Avec le soutien de ses membres et représentants au sein des diverses instances, l’ABSyM entend bien poursuivre dans le futur ce combat pour la revalorisation, même si le difficile contexte économique actuel complique sensiblement les choses", conclut Marc Moens. (Source: Mediquality.net)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire