A votre santé !

A votre santé !
Nous répondons à toutes vos questions sur la santé des femmes

vendredi 5 août 2011

Mise à jour pour l'utilisation du vaccin Gardasil chez les garçons et les hommes

Le HPV, papillomavirus humain, est connu de toutes les femmes. Certaines en souffrent et d'autres depuis quelqus années font vacciner leur fille.. Pour rappel, le vaccin contre le cancer du col de l'utérus sera gratuit dans les écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles dès cette rentrée scolaire 2011. Le vaccin contre le virus HPV  sera proposé aux adolescentes de 2ème secondaire, dans le cadre de la vaccination scolaire. 
Le HPV est très fréquent et infecte les muqueuses à différents points de l’organisme. En général, le corps élimine le virus sans symptômes. Cependant, dans un nombre significatif de cas, le virus peut infecter avec persistance le tissu et provoquer des lésions susceptibles d’évoluer en cancer.
On estime que les types HPV 16 et HPV 18 sont responsables d’approximativement 70 % des cancers du col de l’utérus, de 80 % des adénocarcinomes in situ (AIS), de 45 à 70 % des pré-cancers du col de l’utérus, de 70 % des pré-cancers vulvaires et vaginaux liés au HPV, de 70 % des pré-cancers de l’anus liés au HPV, de 80 % des cancers de l'anus9 et de 70 % des cancers péniens liés au HPV.  Les types 6 et 11 de HPV sont responsables d’approximativement 90 % des verrues génitales.

Aujourd'hui, la Commission européenne a donné son aval à une actualisation de l’information de produit pour inclure les résultats d'une étude clinique démontrant l'efficacité de Gardasil dans la prévention des verrues génitales chez les garçons et les jeunes hommes âgés de 16 à 26 ans.. « Gardasil peut aider les garçons et les jeunes hommes à prévenir les maladies liées au HPV comme les verrues génitales, » affirme Benoît Soubeyrand, Medical Affairs Director Europe chez Sanofi Pasteur MSD. « Outre ce bénéfice direct, la vaccination contre le HPV des garçons peut contribuer à diminuer encore la circulation du HPV dans la population et à améliorer l’adoption de cette vaccination parmi les filles. »  

1 commentaire: